EUROS : BILLETS ET PIECES

BILLETS
Mise à jour : 01/07/2016

Comment vérifier la validité du numéro de série d'un billet en euros ?

Note préliminaire importante.

La méthode de vérification ci-dessous s'applique à tous les billets sauf pour les nouveaux billets qui sont ou seront émis à partir de 2013 (ces nouveaux billets sont appelés "Série Europe").
Ceci est le cas des billets de 5 Euros émis depuis le 2 mai 2013 : ces billets comportent toujours 12 caractères, mais commencent tous par 2 lettres (exemples pour la France : UA, UB, UC, UD, UE, UF, etc).
Idem pour les nouveaux billets de 10 Euros qui ont fait leur apparition depuis le 23 septembre 2014.
Il en est aussi de même pour les nouvelles lettres utilisées pour les pays entrés dans la zone euro depuis 2002 : C pour la Lettonie, D pour l'Estonie, E pour la Slovaquie, etc.

La méthode de vérification de ces nouveaux billets sera ultérieurement exposée sur cette page.

a) Cas des billets de la 1ère série émis depuis 2002
Chaque billet mis en circulation depuis le 01/01/2002 comporte un numéro de série comportant 12 caractères, le premier étant une lettre spécifique à l'un des 12 pays de la zone euro qui seuls peuvent imprimer des billets (exemple : U pour la France).
À chaque pays de la zone euro pouvant imprimer des billets est donc associée une lettre, et chaque lettre est associé un numéro à 2 chiffres indiqué dans le tableau ci-dessous.
Entre parenthèses, après le nom de chaque pays, sont indiqués les taux de change appliqués à compter du 01/01/2002 pour 1 Euro.

Allemagne (1,95583 mark allemand) X 34
Autriche (13,7603 schillings) N 24
Belgique (40,3399 francs belges) Z 36
Espagne (166,386 pesetas) V 32
Finlande (5,94573 marks finlandais) L 22
France (6,55957 francs français) U 31
Grèce (340,750 drachmes) Y 35
Irlande (0,787564 livre) T 30
Italie (1.936,27 lires) S 29
Luxembourg (40,3399 francs luxembourgeois) R 28
Pays-Bas (2,20371 florins) P 26
Portugal (200,482 escudos) M 23

Noter que les nombres en face des lettres sont ceux que l'on obtient en attribuant 11 à la lettre A (non utilisée), 12 à la lettre B jusqu'à 36 pour la lettre Z (soit +10 par rapport à la numérotation habituelle des lettres allant de 1 à 26). On on obtient ainsi un nombre à 2 chiffres, le premier étant différent de 0.

Chaque billet comporte un numéro (11 chiffres) précédé par l'une des 12 lettres figurant dans le tableau ci-dessus.
Si la lettre est X, il s'agit d'un billet allemand ; si la lettre est U, il s'agit d'un billet français, etc.
Noter que cette lettre ne signifie pas nécessairement que le billet a été imprimé dans le pays correspondant.

Pour vérifier la validité du numéro de série d'un billet donné, procéder comme suit :
1) Enlever la lettre figurant à gauche du numéro de série.
2) Enlever le chiffre figurant à droite du numéro de série : ce chiffre est en fait la clé de contrôle du numéro du billet.
3) Prendre tous les chiffres qui restent, et ajouter à gauche le nombre associé à la lettre (nombre figurant dans le tableau ci-dessus).
4) Diviser par 9. On obtient un nombre entier suivi de décimales qui sont toutes les mêmes.
5) Prendre l'une de ces décimales (x), et calculer 9 - x. Le nombre obtenu est la clé, c'est-à-dire le chiffre de droite du numéro de série du billet.

Exemples.
1) Un billet porte le numéro de série U19216727123. La lettre U indique qu'il s'agit d'un billet français.
On enlève le U et le chiffre 3 figurant à droite (clé). On obtient : 1921672712.
À la lettre U est associé le nombre 31 que l'on ajoute à gauche, ce qui donne 311921672712.
On divise ce nombre par 9 : 311921672712 / 9 = 34657963634,6666...
Les décimales sont ici toutes des 6. On calcule 9 - 6 = 3, ce qui est bien la clé du numéro de série du billet.
Attention : on effectue des divisions de nombres entiers comportant 13 chiffres, ce qui n'est pas possible avec les calculettes usuelles.
Effectuer le calcul en utilisant un tableur (type Excel, Lotus, etc), qui permet de diviser des nombres entiers comportant jusqu'à 15 chiffres.
2) Un billet porte le numéro de série X12064566116. La lettre X indique qu'il s'agit d'un billet allemand.
En procédant comme ci-dessus, on obtient : 341206456611 / 9 = 37911828512,3333...,
puis : 9 - 3 = 6, 6 étant la clé du numéro de série du billet.

b) Cas des nouveaux billets de la série "Europe"
La méthode de vérification sera ultérieurement exposée ici.

PIECES

Comment identifier le pays d'origine d'une pièce ?
Pour le savoir :
1) Première solution, cliquer
ici.
Effectuer ensuite la recherche dans le paragraphe "Description des faces nationales" parmi les 12 pays :
Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal.
Voir aussi les cas particuliers de
Monaco, Saint-Marin et Vatican.

Attention : dans l'Encyclopédie Wikipédia, les images de nombreuses pièces de la zone Euro ont été supprimées à partir du 25 mai 2011. Les photographies des pièces ont été rétablies ultérieurement, mais elles sont d'une qualité médiocre (images sombres, peu de relief).
Pour ces images, utiliser à la place et de préférence le site de la
BCE, très complet avec images de grande qualité.
Pour les images des pièces, cliquer
ici (sélectionner le pays dans les listes indiquées).

2) Autre solution pour les pièces mises en circulations le 01/01/2001 (merci beaucoup à Monsieur Olaf Schulz qui a fait le travail et qui m'a aimablement transmis de Berlin les URL ci-dessous le 01/09/2003).
Pour obtenir toutes les pièces (petite et grande dimensions, cliquer
ici.
Les pièces émises après 2003 pour d'autres pays entrés dans l'Union Européenne ne figurent pas dans les tableaux.
Avantage : toutes les pièces mises en circulations le 01/01/2002 sont regroupées dans un seul tableau (sauf celles de Monaco, de Saint-Marin et du Vatican).
Attention : les commentaires et les informations diverses sont en langue allemande.

Retour vers :

ACCUEIL SIGLES
HISTORIQUE LIENS INTERNET
NAVIGATION VIE PRATIQUE
LEXIQUE DIVERS